La dimension mécanique

-    Par des pressions et des relâchements, le Shiatsu stimule naturellement la circulation des fluides corporels.

-    Par la détente, le relâchement des tensions qu'il apporte, le Shiatsu va produire une sensation de bien-être et réduire certaines douleurs. 

-   Par des appuis sur des points précis, le Shiatsu :

 * agit directement sur l’énergie des organes et rééquilibre les fonctions viscérales.

 * permet à l'organisme de rééquilibrer ses automatismes, de s’adapter et de se protéger des agressions extérieures.

 

     La dimension relationnelle 

Quand je reçois une personne pour une séance, je lui consacre un moment privilégié dans une ambiance sereine de confiance , sécurité, respect mutuel et d'écoute bienveillante. La personne est accueillie dans son vécu sans jugement dans le respect de la confidentialité et du code de déontologie .

Les conseils qui pourront être donnés, seront adaptés à la personne et la situation, ils n'auront pour but qu'un encouragement et un accompagnement vers le mieux être. 

      

       

 

Une autre dimension, le Toucher 

La pratique du Shiatsu est une technique qui s'adresse au corps à travers le toucher, il ne constitue en aucun cas un acte médical, esthétique, ou sexuel.

Le toucher est un sens qui nous permet au-delà de la parole, du regard, d’entrer en communication avec la personne.

Selon notre environnement, notre culture et ses règles, ses interdits, nous réprimons plus ou moins notre besoin de toucher et être touché.

Toucher le corps d’une personne nécessite d’agir avec attention et douceur afin que s’établisse une relation de confiance et de sécurité. Le toucher sera adapté et respectueux, il se déroulera sous forme d’échange avec la personne afin qu’il se déroule en harmonie. Les appuis réalisés seront adaptés à la personne. Certaines personnes apprécieront un appui fort pour mieux sentir leur corps par exemple, d’autres souffriront de cet appui et préféreront plus de légèreté.  

Le pratiquant en shiatsu a appris à développer la conscience de ses perceptions tactiles , il adaptera ainsi l’intensité des appuis selon la sensibilité et les besoins de la personne​.

 

 

 

                             « Tout ce que l’on touche                                    nous touche, la peau respire                    et se nourrit de tout ce qui la touche.

              Nos doigts et simultanément tout 

          notre être, reçoivent en retour l’écho 

       d’une vibration très intime de l’autre »

      Isabelle Laading

La peau est le plus grand organe du corps, c’est un immense capteur sensoriel tourné vers l’extérieur et le contact tactile permet une prise de conscience corporelle. 

Nos doigts, nos mains contiennent 200 terminaisons nerveuses par cm2,

c’est la partie la plus sensible de notre corps avec notre

bouche (cf l’homonculus sensoriel). 

Cet étrange petit bonhomme, 

Homonculus sensoriel, représente chaque partie du corps

proportionnellement à la surface corticale qui lui est dévolue.

 Les parties surdimensionnées correspondent à celles qui occupent

le plus notre cerveau. En premier notre bouche et  aussi nos mains.

Il est important d'être à l'écoute du corps de la personne qui reçoit le Shiatsu.

A travers la douleur provoquée par des crispations, des raideurs musculaires, le corps peut exprimer des peurs, des blocages, des émotions contenues, refoulées

Contactez-moi

Françoise Chalopin

14 Rue Ronchaux

Rdc au fond de la cour

25000 Besançon

06 70 55 22 86

franchalopin(at)wanadoo.fr

 

Suivez-moi !

  • Black Facebook Icon